PUBLICITE
 

Une journée avec Ayoub et Maji, en exil à Ceuta et rêvant d’une vie meilleure

, par Louis Witter

Dans l’enclave espagnole de Ceuta, au nord du Maroc, des dizaines d’exilé.e.s attendent une protection internationale en raison de leur orientation sexuelle. Après six ans passés dans cette enclave, Ayoub, un jeune Marocain de 26 ans, vient d’obtenir son titre provisoire de (...)

Voir en ligne : https://www.komitid.fr/2019/03/14/u...

PUBLICITE